Actulive.net | Les Antillais et Guyanais Commémorent le Chanté Nwel
13 décembre 2021

feature-top

En prélude à la fête de Noël, la communauté chrétienne célèbre le "Chanté Nwel" (Chanté Noël en français). Cet événement festif débute de l’Avent jusqu’au 24 décembre. Parallèlement à cette occasion, l’Association des Antillais et Guyanais de Côte d’Ivoire (Aagci), a sacrifié à cette tradition en organisant le Chanté Niwel show business, le 4 décembre 2021 à Bingerville-Cité Féh Kessé.

Et cela, en préparation des cérémonies de la naissance de l'Emmanuel (Jésus-Christ). Qui commence trois semaines avant la célébration de la Noël. Soit, après la fête de la Toussaint pour se terminer le soir de Noël. Aussi, cette célébration a un rapport avec la déportation des esclaves noirs vers les Amériques. Selon le Code noir, écrit par Colbert sous ordre du Roi Louis XIV, tout esclave doit absolument être baptisé  au nom des églises catholique et apostolique, après sa descente du bâteau négrier. Si son acquéreur ne se prêtait pas à cette ordonnance, il payait une forte somme d’argent auprès des autorités insulaires aux ordres du roi. C’est donc ce rappel du souvenir lointain que les membres de l’Aag-Ci mettent en relief chaque année en souvenir de leurs aïeux. La cérémonie se fait à l'authentique, à travers des chants, des poèmes en l'honneur de leurs descendants.

Elle a un côté dégustation, avec les boissons alcoolisées à  base du rhum (Planteur, schrubb) et liqueurs diverses. La nourriture  servi ce jour-là est  le boudin, les pois d'angole, les ignames, les haricots rouges ou lentilles, le cochon roussi, les pâtés salés etc. En recevant ses convives pour commémorer cet événement, Georges Ravoteur, le vice-président de l’Aag-Ci, par ailleurs initiateur et promoteur du carnaval ivoiro-antillais, donne vie à un pan de l’histoire chrétienne et aussi de sa communauté. « Nos parents chantaient du moins sur les airs des paroles  religieuses. Ils fêtent aussi ce sauveur (Jésus Christ), qui un jour quand il  viendra  de la mort, nous permettra de revenir en Afrique. », a-t-il dit à ses convives. Avec l’évolution du temps, il y a de nos jours les chantés Nwel  payants.


Clemso ACTULIVE 

A voir aussi