Actulive.net | Charles Ouitin, le dompteur de la lumière
28 juin 2016 | 1028 Vues

feature-top

Le Lycée Antoine Gauze (Lycée 3) de Daloa pouvait-il se dire qu’un jour l’un de ses illustres pensionnaires allait devenir une icône du spectacle ? Seuls les oracles pouvaient le deviner. Ce responsable de troupe théâtrale et metteur en scène de son lycée a déposé sa bosse à l’Université Félix Houphouët-Boigny, après avoir remporté  en 2008 le Prix Adjiabli du Festival Inter-Ecoles de la région. Inscrit en Arts du Spectacle, Charles Ouitin né Kouadjo Ouitin Charles Alain adhère au Crésas en Mars 2009, pour bénéficier d’une formation en scénographie. Cela lui permet d’apprendre la régie Lumière, le son et la décoration de scène. En 2201, il se retrouve à l’Inssac suite à un concours pour suivre la formation en comédie. Ce nouveau piédestal l’emmène à étaler son talent à deux éditions du Marché des Arts et du Spectacle Africain (Masa), 2014 et 2016. Ouitin ne s’arrête pas en si bonne gloire. Le Burkina Faso le sollicite pour deux spectacles de la pièce « Et si je les tuais tous madame ? », en 2012 et « Façons d’aimer », en 2015, d’Aristide Tarnagda. L’éclairagiste de charme représente la Côte d’Ivoire à Tunis en Décembre 2015, pour un stage de formation en théâtre organique au Centre Arabo-africain de Recherches Théâtrale en 3 degrés. De nombreuses ambitions qui peuplent son esprit, Ouitin a co-fondé avec ses amis la compagnie « Allissô Théâtre Groupe ». Qui a produit quatre spectacles  et participé au Masa 2014. « Pour éliminer la hantise de rater une manifestation, le nom le plus approprié est le sien », selon les indiscrétions d’organisateurs de spectacles. Des lueurs de grandeur se dessinent pour notre maestro, qui ne s’en prend pas pour autant la tête. La preuve, toute sollicitation est acceptée par l’homme. Car, selon lui, « Chaque cérémonie est une découverte et une expérience nouvelle ». Au petit bonheur son chemin glorieux et que la suite de l’aventure soit réussite !

Clemso ACTULIVE 

A voir aussi