Actulive.net | 1ère édition du Sikac : Des Européens se renforcent les aptitudes à Abidjan
21 août 2017 | 579 Vues

feature-top

La compagnie Kassou-tri, remet sur le tapis la promotion et la valorisation de la culture ivoirienne. Ce, à travers le premier ballon d’essai qu’elle met en action. Dénommé : « Stage International Kassou-tri des Arts et de la Culture » (Sikac). la première édition de ce projet d’appui se déroule du 14 au 28 août à Bingerville-Abatta. Destiné à 16 auditeurs venus d’Espagne, de France et d’Italie, le stage donne pour raison d’être de fournir et d’enseigner la vraie danse à travers l’originalité.

 

Coptés pour diriger ce rendez-vous artistique, Bamba Sidic, Oumar Ouattara, Maman Yama Reine de Sabah et Sidibé Moussa ont la lourde tâche d’impliquer une nouvelle dimension au déjà existant qui est ancré comme connaissance en ces apprenants. Le thème : «Danse et intégration », a pour objectif d’intégrer des danseurs d’ici à ceux venus d’ailleurs en communion parfaite. Cela va se traduire par la formule du donner et du recevoir, principalement orienté vers le renforcement de capacités des deux parties. Cela peut donner encore de la notoriété en plus-value aux danseurs ivoiriens qui sont beaucoup sollicités dans le monde entier grâce à leurs compétences. « L’intérêt que portent les occidentaux sur nous, est que notre culture est différente des leurs. Nous avons la nôtre qui leur parle et devient par conséquent un refuge pour eux », avance avec fierté Oumar Ouattara, le directeur artistique du stage.

 

Pour la petite histoire, Kassou-tri, est un ensemble artistique des étudiants issus de l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle (Insaac), dont certains n’ont pas encore trouvé de point de chute, tandis que d’autres sont enseignants ou stagiaires dans cet illustre établissement.

 

Clemso ACTULIVE

A voir aussi