Scoops

ACTULIVE Côte d'ivoire, découvrez la vie de vos stars du showbiz, du sport et du cinema...

Président Association Rasta des Artistes et Artisans de Côte d’Ivoire
06/12/2015

Qui êtes-vous ?


Je suis Baha Bi Constant alias Coco Chenco le président de l’Araaci.

 

Qu’est ce que cette organisation ?


C’est l’organisation qui a pris en compte la suite du village Rasta de Port Bouet détruit. Parce qu’après la destruction il y avait un potentiel culturel qu’il fallait sauvegarder. Alors un certain nombre d’artistes qui se sont  mis ensemble pour former une association légale devant le gouvernement. Et ont obtenu un agrément pour son existence, afin de pérenniser la culture Rasta.  

Quels sont vos objectifs ?

C’est d’apporter cette plus value que le village dans le temps apportait à la Côte d’Ivoire avec la venue des artistes internationaux et la réalisation de cette jeunesse qui ne fait pas forcément un travail mais qui s’auto-emploie de manière artisanale et qui à la fin devient professionnelle. Et de donner aussi une autre couleur à notre culture ivoirienne. Parce qu’étant jeunes ivoiriens inspirés par cette culture qui parle de panafricanisme, il était important que la Côte d’Ivoire aie sa représentation par ces jeunes ivoiriens que nous sommes. C’est tout cela que nous essayons de maintenir pour redorer le blason du pays à travers la culture de notre passion.

 

Votre mouvement est donc un mouvement de travailleurs en comparaison à tous ces artisans et artistes.


Oui parce que nous essayons de proposer une solution au problème du chômage. Il s’agit de quoi ? Un jeune qui a fait son cursus scolaire qui n’a pas forcément un travail qui convient à son profil, parce que la société ne peut pas satisfaire tout le monde, le gouvernement fait ce qu’il peut. Et c’est déjà louable. Ceux qui ont l’esprit de créativité peuvent se prendre en charge avec les connaissances acquises à l’école, la manière de gérer administrativement, connaitre l’économie peuvent mettre en place un système professionnel qui peut nourrir son homme. Si la jeunesse

 

Votre mouvement accuse combien de membres ?


Actuellement nous sommes 250 membres. Mais le statut d’adhérents est encore ouvert. Tous ceux qui sont intéressés peuvent nous contacter afin de prendre contact avec nos règlements intérieurs et nos statuts, pour comprendre notre mode de fonctionnement et si possible adhérer à notre communauté.

 

Selon vous, que pense les autres de la communauté rasta ? N’êtes-vous pas choqués par certains propos ?


Il n’y a eu un changement. Déjà dans les médias nous voyons de bonnes orientations du Reggae et surtout du festival (Abi Festival), ce qui équivaut à dire que même les autorités sont sensibles à notre cause. Et je pense que la population va suivre. Puisque c’est elle qui donne le point d’honneur à nos artistes. En achetant nos articles artisanaux, elle nous fait vivre. C’est elle qui nous soutient. Si aujourd’hui le gouvernement soutient notre action à travers un festival reggae qui se tient en Côte d’Ivoire et qu’il nous a donné un agrément pour reconnaitre l’association, c’est que les avis sont en train de changer vis-à-vis des Rastas. Cela nous permet de conclure que nous ne sommes plus dans les vieux clichés et que quelque chose de positif est vu en nous. Le travail, la prise en charge personnelle et la discipline spirituelle sont des valeurs de ce changement de points de vue.

 

Réalisée par Clemso ACTULIVE

Partager cet article avec des amis